Atlas des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent

Produit dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent, l’Atlas des des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent présente les sites où les besoins de conservation sont les plus criants. Les cibles de conservation retenues (filtre grossier) sont les milieux forestiers, les milieux humides, les milieux ouverts (friches, cultures pérennes) et les milieux aquatiques auxquels s’ajoutent des éléments du filtre fin comme des milieux aquatiques exceptionnels associés au couloir du Saint-Laurent (ex. frayères), des alvars, des colonies d’oiseaux, des éléments fauniques (ex. sites de nidification d’Hirondelle de rivage et du Martinet ramoneur, etc.) et des occurrences floristiques d’importance. Notre objectif étant de déterminer les sites d’intérêt jusqu’à l’atteinte d’un seuil de représentativité de 20%, une sélection de sites incontournables a d’abord été faite, soit ceux hébergeant des espèces en péril, situés en tout, en partie ou en périphérie d’aires protégées ou d’écosystèmes forestiers exceptionnels, ou ceux considérés comme des sites irremplaçables. Des analyses de priorisation multicritère ont ensuite été faites si le seuil de 20% de représentativité n’était pas atteint suite à l’analyse de sélection. Une analyse multicible a été produite afin de déterminer des territoires où se concentrent des sites d’intérêt déterminés pour plusieurs cibles de conservation du filtre grossier.

Les données géospatiales associées aux sites d’intérêt pour la conservation, ainsi que la cartographie détaillée de l’occupation du sol des Basses-terres du Saint-Laurent qui fut une donnée de base essentielle pour produire cet atlas, sont disponibles publiquement. Les utilisateurs pourront donc consulter de façon plus précise la répartition spatiale des sites d’intérêt et la valeur de conservation associée à chaque parcelle d’habitat des cibles de conservation (milieux forestiers, milieux humides, friches, cultures pérennes, milieux aquatiques) au moyen de systèmes d’information géographique (ex. ArcGIS). Les utilisateurs pourront aussi adapter l’analyse de ces données à leur réalité territoriale et en fonction d’objectifs particuliers propres à leurs intérêts. La conservation des milieux naturels et des espèces en situation précaire étant une responsabilité partagée, cet Atlas permettra de rejoindre les priorités des nombreuses organisations impliquées dans la conservation des milieux naturels dans les Basses-terres du Saint-Laurent, soit les organismes de conservation, les municipalités, les MRC, les organisations gouvernementales et les institutions académiques.

Consultez les données dans l'application OCTO.

Citation de la source:

Données:

Plan d'action Saint-Laurent. (2020). Atlas des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent (Version 1.0) [Data set]. Observatoire Global du Saint-Laurent. https://doi.org/10.26071/OGSL-B1E5F6FF-74F0

Accès et utilisation

Licence: Creative Commons Attribution 4.0

Données et ressources

Keywords

Étendue du jeu de données

Données cartographiques © OpenStreetMap contributeurs

Date(s) de référence des métadonnées février 28, 2022 (Création)
février 28, 2022 (Revision)
Date(s) de référence du jeu de données juin 28, 2019 (Création)
février 21, 2020 (Revision)
Fréquence de mise à jour Au besoin

Partie responsable 1
Affiliation
Plan d'action Saint-Laurent
Rôle
Initiateur
Partie responsable 2
Nom
Benoit Jobin
Affiliation
Environnement et changement climatique Canada / ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Courriel
benoit.jobin@canada.ca
Rôle
Point de contact

Champ Valeur
Titre Atlas des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent
Description

Produit dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent, l’Atlas des des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent présente les sites où les besoins de conservation sont les plus criants. Les cibles de conservation retenues (filtre grossier) sont les milieux forestiers, les milieux humides, les milieux ouverts (friches, cultures pérennes) et les milieux aquatiques auxquels s’ajoutent des éléments du filtre fin comme des milieux aquatiques exceptionnels associés au couloir du Saint-Laurent (ex. frayères), des alvars, des colonies d’oiseaux, des éléments fauniques (ex. sites de nidification d’Hirondelle de rivage et du Martinet ramoneur, etc.) et des occurrences floristiques d’importance. Notre objectif étant de déterminer les sites d’intérêt jusqu’à l’atteinte d’un seuil de représentativité de 20%, une sélection de sites incontournables a d’abord été faite, soit ceux hébergeant des espèces en péril, situés en tout, en partie ou en périphérie d’aires protégées ou d’écosystèmes forestiers exceptionnels, ou ceux considérés comme des sites irremplaçables. Des analyses de priorisation multicritère ont ensuite été faites si le seuil de 20% de représentativité n’était pas atteint suite à l’analyse de sélection. Une analyse multicible a été produite afin de déterminer des territoires où se concentrent des sites d’intérêt déterminés pour plusieurs cibles de conservation du filtre grossier.

Les données géospatiales associées aux sites d’intérêt pour la conservation, ainsi que la cartographie détaillée de l’occupation du sol des Basses-terres du Saint-Laurent qui fut une donnée de base essentielle pour produire cet atlas, sont disponibles publiquement. Les utilisateurs pourront donc consulter de façon plus précise la répartition spatiale des sites d’intérêt et la valeur de conservation associée à chaque parcelle d’habitat des cibles de conservation (milieux forestiers, milieux humides, friches, cultures pérennes, milieux aquatiques) au moyen de systèmes d’information géographique (ex. ArcGIS). Les utilisateurs pourront aussi adapter l’analyse de ces données à leur réalité territoriale et en fonction d’objectifs particuliers propres à leurs intérêts. La conservation des milieux naturels et des espèces en situation précaire étant une responsabilité partagée, cet Atlas permettra de rejoindre les priorités des nombreuses organisations impliquées dans la conservation des milieux naturels dans les Basses-terres du Saint-Laurent, soit les organismes de conservation, les municipalités, les MRC, les organisations gouvernementales et les institutions académiques.

Consultez les données dans l'application OCTO.

Citation de la source:

Données:

Plan d'action Saint-Laurent. (2020). Atlas des territoires d’intérêt pour la conservation dans les Basses-terres du Saint-Laurent (Version 1.0) [Data set]. Observatoire Global du Saint-Laurent. https://doi.org/10.26071/OGSL-B1E5F6FF-74F0

Mots-clés
Variables océaniques Autre
Portée Jeu de données
Statut Under Development
Resource Dates
Resource Date 1
Date
2019-06-28
Type
Création
Resource Date 2
Date
2020-02-21
Type
Revision
Maintenance and update frequency Au besoin
Point de contact
Point de contact 1
Nom
Benoit Jobin
Affiliation
Environnement et changement climatique Canada / ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Courriel
benoit.jobin@canada.ca
Rôle
Point de contact
Partie responsable
Partie responsable 1
Affiliation
Plan d'action Saint-Laurent
Rôle
Initiateur
Étendue spatiale { "coordinates": [ [ [ -69.6007664, 47.4068412 ], [ -77.7260461, 47.4068412 ], [ -77.7260461, 44.2990577 ], [ -69.6007664, 44.2990577 ], [ -69.6007664, 47.4068412 ] ] ], "type": "Polygon" }
Latitude limite Nord 47.4068412
Latitude limite Sud 44.2990577
Longitude limite Est -69.6007664
Longitude limite Ouest -77.7260461
Étendue temporelle
Début
2014-01-01
Fin
2019-06-01
Langue par défaut Français
Identifiant de citation
Autorité
doi.org
Code Space
10.26071
Code
/ogsl-b1e5f6ff-74f0
Version
1.0
XML Metadata File Location https://ogsl.ca
Version 1.0