Aménagement et restauration du littoral au bas-Saint-Laurent: Les bonnes pratiques en milieu côtier

Le Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire a obtenu un financement du Programme Interactions Communautaires afin de promouvoir les bonnes pratiques d’aménagement et de restauration du littoral ainsi que pour réaliser des travaux de restauration de deux plages du Bas-Saint-Laurent endommagées lors de la tempête du 6 décembre 2010. L’objectif est de produire un guide pratico-pratique, pour les résidents côtiers afin qu’ils puissent aménager le littoral en conservant sa forte valeur écologique et esthétique. La tempête de décembre dernier a démontré que l’ensemble des côtes du Bas-Saint-Laurent sont très sensibles à l’érosion et à la submersion côtière. Contre vents et marées, les terrains qui avaient préservé leur plage dans leur état naturel ont subi très peu de dégâts. Malgré ce constat plusieurs résidents côtiers ont opté pour des techniques de protection rigide (enrochement, mur, etc.) qui entraînent l’abaissement et voir même la disparition des plages. Si l’érosion représente une menace à court terme pour les constructions humaines, l’installation d’ouvrages de protection rigide à grande échelle représente une détérioration du littoral à long terme, notamment pour les plages qui sont un terreau fertile pour une flore diversifiée et attirant de surcroît une foule d’oiseaux aquatiques.Le guide des bonnes pratiques d’aménagements et de restauration permettra aux résidents côtiers d’avoir en main une boîte à outils de solutions alternatives aux techniques rigides. Les techniques douces d’aménagement du littoral, telles la revégétalisation et la recharge en sable seront présentées, de même qu’une liste des plantes indigènes les mieux adaptées au milieu côtier.

Données et ressources

Info additionnelle

Champ Valeur
Producteur Etienne Bachand
Mainteneur Etienne Bachand
Dernière modification Juin 18, 2018, 10:49 (EDT)
Créé le Juin 18, 2018, 10:49 (EDT)
Couverture temporelle 2011/2013