Protection et mise en valeur de la Pointe Sauvage de la municipalité de Les Bergeronnes

Le secteur des baies des Bergeronnes a été identifié, au cours des années 1997-1998, comme un milieu naturel exceptionnel grâce à une reconnaissance de Saint Laurent-Vision 2000. En effet, ce dernier fait partie des 37 sites protégés le long du Saint-Laurent. Le Comité ZIP a aussi reconnu l’intérêt de cet habitat et a donc réalisé, en 2001-2002, une étude de caractérisation comprenant, en plus des baies des Bergeronnes, 12 autres habitats littoraux d’intérêt le long de l’estuaire maritime du Saint-Laurent. La Pointe Sauvage y a alors été identifiée comme un site à fort potentiel de conservation et de mise en valeur. Au printemps 2004, le Comité ZIP proposa à la municipalité des Bergeronnes de réaliser la présente étude de pré-faisabilité. La municipalité a alors manifesté une grande volonté de conserver et de mettre en valeur les deux baies ainsi que le Lac Salé et la Pointe Sauvage qu’elles entourent. Dans ce contexte, le Comité ZIP et la Fondation de la faune du Québec ont uni leurs efforts pour réaliser cette étude.

Citation de la source:

Rapport

Utiliser la citation du rapport + " Diffusé sur l'Observatoire global du Saint-Laurent-OGSL. [https://ogsl.ca]. Consulté le [AAAA-MM-JJ]."

Données et ressources

Info additionnelle

Champ Valeur
Producteur Comité ZIP de la rive nord de l'Estuaire
Mainteneur Marie Karine Maltais
Dernière modification Avril 12, 2017, 14:58 (EDT)
Créé le Mars 30, 2017, 11:54 (EDT)
Couverture temporelle 2004